À la ligne. Feuillets d'usine

Livre numérique

Ponthus, Joseph. Auteur

Edité par Editions de la Table Ronde - 2019

Détail :

À la ligne est le premier roman de Joseph Ponthus. C’est l’histoire d’un ouvrier intérimaire qui embauche dans les conserveries de poissons et les abattoirs bretons. Jour après jour, il inventorie avec une infinie précision les gestes du travail à la ligne, le bruit, la fatigue, les rêves confisqués dans la répétition de rituels épuisants, la souffrance du corps. Ce qui le sauve, c’est qu’il a eu une autre vie. Il connaît les auteurs latins, il a vibré avec Dumas, il sait les poèmes d’Apollinaire et les chansons de Trenet. C’est sa victoire provisoire contre tout ce qui fait mal, tout ce qui aliène. Et, en allant à la ligne, on trouvera dans les blancs du texte la femme aimée, le bonheur dominical, le chien Pok Pok, l’odeur de la mer. Par la magie d’une écriture tour à tour distanciée, coléreuse, drôle, fraternelle, la vie ouvrière devient une odyssée où Ulysse combat des carcasses de bœufs et des tonnes de bulots comme autant de cyclopes.

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

A la ligne | Ponthus, Joseph. Auteur

A la ligne

Livre

/ Ponthus, Joseph .- La Table Ronde , 2019

A la ligne raconte l'histoire d'un narrateur lettré devenu ouvrier intérimaire qui doit embaucher dans les usines de poissons et les abattoirs de Bretagne. Le portrait d'une France qui travaille, épuisée par des cadences infernale...

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs

  • A la chaîne, à la ligne 5/5

    L'auteur suit sa compagne en Bretagne mais, ne trouvant pas de poste d'éducateur spécialisé, s'inscrit dans une agence d'interim. S'ensuit deux ans et demi de travail à la chaîne dans des usines d'agroalimentaires. Aucune ponctuation dans ce journal de bord martelé au rythme du travail à la chaîne, lancinant et sans répit... Un témoignage poignant qui exprime la dureté et l'exigence de l'usine, la souffrance physique et morale mais aussi la solidarité qui règne parmi les ouvriers... Très fort !

    par Raphaëlle DELMAS Le 17 septembre 2019 à 15:32